senado
La bibliothèque du Sénat espagnol, chambre législative qui serait chargée de valider l’application de l’article 155 de la Constitution à l’encontre des autorités séparatistes catalanes (photographie : Dando tumbos por Madrid)

Un sondage réalisé à partir d’un échantillon représentatif de mille personnes pour le quotidien El Mundo révèle qu’en ce début de mois de septembre 2017, 60,3 % des Espagnols sont favorables à une réaction ferme du gouvernement central face au séparatisme catalan afin d’interdire le référendum illégal et illégitime prévu pour le 1er octobre prochain. Au contraire, 30 % des personnes interrogées sont défavorables à une telle interdiction. Selon cette enquête d’opinion réalisée par l’institut Sigma Dos, 35,9 % des sondés sont certains que le référendum aura bien lieu et que les Catalans se prononceront début octobre en faveur de la rupture d’avec le reste de l’Espagne, tandis que moins de la moitié d’entre eux doutent que la Généralité de Catalogne organisera ce scrutin dont les garanties démocratiques sont nulles.

Près de la moitié des personnes interrogées par Sigma Dos (48,2 % pour être précis) demandent à l’exécutif présidé par Mariano Rajoy (Parti populaire) d’appliquer l’article 155 de la Constitution de 1978, qui prévoit la chose suivante dans la traduction en français de son premier alinéa : « Si une communauté autonome ne remplit pas les obligations que la Constitution et la loi lui imposent ou si elle agit d’une façon qui nuit gravement à l’intérêt général de l’Espagne, le gouvernement, après une mise en demeure au président de la communauté autonome et, dans le cas où il n’en serait pas tenu compte, avec l’accord de la majorité absolue du Sénat, peut prendre les mesures nécessaires pour obliger cette communauté à l’exécution forcée de ses obligations ou pour protéger l’intérêt général mentionné ».

Les sympathisants du parti Citoyens (C’s) et du PP sont logiquement les plus favorables à l’application de cet article, tandis que ceux de Podemos, qui n’ont guère l’intérêt national en tête, y sont les plus défavorables. Les personnes sondées estiment que seul le PP (avec une note de 5,16 sur 10) est à la hauteur de l’enjeu catalan tandis que le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), avec 4,75 sur 10, Citoyens, avec 4,58 sur 10, et Podemos, avec 3,81 sur 10, sont jugés les moins convaincants dans le domaine. Un autre sondage, réalisé par GAD3 pour ABC, montre que 90 % des personnes interrogées pensent que la Catalogne continuera à faire partie de l’Espagne après le 1er octobre.

Source : https://gaceta.es/espana/el-60-de-los-espanoles-exige-que-se-frene-el-referendum-separatista-20170911-1146/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s