JUNTA DE GOBIERNO EXTRAORDINARIA DE LA FEMP
Le ministre espagnol de l’Équipement, Íñigo de la Serna (photographie : EFE et El Plural)

L’aéroport de Barcelone-El Prat vit ces dernières semaines une situation chaotique liée à une grève entamée par les agents de sécurité de l’entreprise Eulen, chargés de vérifier que les passagers enregistrés ne vont pas introduire des objets ou substances interdits dans les avions. Cette grève, qui n’a pu être résolue malgré des tentatives de conciliation entre les dirigeants de la firme et leurs employés, a provoqué des annulations de vols et d’importants retards et désagréments pour les voyageurs. La Généralité de Catalogne et tous les partis politiques ou associations liés au séparatisme en ont profité pour rejeter la responsabilité de la situation sur le gouvernement central. Ce sont pourtant les autorités régionales qui ont engagé Eulen et les conflits syndicaux sont de son ressort exclusif.

Pour mettre fin à ces problèmes alors que la saison touristique continue de battre son plein en Espagne, le gouvernement espagnol a décidé ce vendredi 11 août, par le biais du Ministère de l’Équipement, d’envoyer des gardes civils à l’aéroport de Barcelone afin de faciliter les tâches de contrôle et la vérification douanière. L’État espagnol a donc une fois de plus été obligé d’agir face à l’incurie et à l’incapacité des responsables indépendantistes. Cette mobilisation exceptionnelle de la Garde civile (équivalent espagnol de la gendarmerie) a suscité un certain émoi dans ses rangs. L’Association espagnole des Gardes civils (AEGC) a en effet rappelé que le 31 juillet dernier, la Candidature d’Unité populaire (CUP), parti sécessionniste de « gauche radicale », et plusieurs associations proches ont organisé des manifestations contre la présence de la Garde civile en Catalogne.

Il faut dire que les forces de l’ordre qui dépendent directement du Ministère de l’Intérieur ont eu le malheur de s’attaquer aux affaires de corruption endémiques qui touchent le milieu séparatiste catalan. Quoi qu’il en soit, les agents qui composent cette institution peuvent être rassurés : selon une enquête du Centre des Études d’Opinion (CEO) – organisme géré par la Généralité de Catalogne – datée de juillet dernier, la police nationale et la Garde civile inspirent aux Catalans une plus grande confiance que les autorités politiques régionales…

Sources : https://elpais.com/ccaa/2017/08/11/catalunya/1502449072_366098.html, http://www.abc.es/economia/abci-asociacion-guardias-civiles-critica-recurra-ellos-prat-cuando-queria-echar-cataluna-201708102033_noticia.html et http://www.libertaddigital.com/opinion/pablo-planas/siempre-la-guardia-civil-82930/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s