el-nuevo-estadio-del-atletico-sera-el-wembley-espanol
Une maquette du stade Wanda Metropolitano, investi par l’Atlético Madrid à partir de la rentrée 2017, et qui devait à l’origine servir de stade olympique pour la capitale (photographie : Taringa)

Même si un vote doit encore avoir lieu pour la forme en septembre prochain à Lima (Pérou), il est désormais certain que Paris organisera les Jeux olympiques d’été en 2024 et que Los Angeles accueillera ceux de 2028. Les deux métropoles deviendront ainsi avec Londres les seules villes à avoir accueilli cette manifestation sportive majeure et très médiatique à trois reprises. Et l’Espagne, dans tout ça ? Notre voisin ibérique, qui a pourtant fourni de grands champions dans de nombreuses disciplines, n’a jusqu’à présent pu accueillir les Jeux olympiques qu’une seule fois. C’était à Barcelone, en 1992. La capitale de la Catalogne avait échoué à organiser ceux de 1936, dévolus à Berlin. Quant à Madrid, elle a été recalée à quatre reprises par le Comité international olympique : pour les JO de 1972 (remportés par Munich), ceux de 2012 (attribués à Londres), ceux de 2016 (organisés à Rio de Janeiro) et ceux de 2020 (qui auront lieu à Tokyo).

Les Madrilènes et l’ensemble des Espagnols ont d’ailleurs très mal pris les derniers échecs dans la course aux Jeux olympiques, d’autant que le dossier technique de Madrid avait systématiquement été très bien noté et qu’un pays comme le Brésil paye aujourd’hui très cher le fiasco de ses propres jeu. Le précédent maire de la capitale espagnole, Ana Botella (Parti populaire), avait déclaré que la ville ne serait pas candidate pour 2024 (et elle ne l’a pas été non plus pour 2028). La pilule a été dure à avaler et les instances politiques et sportives ibériques semblent durablement refroidies par leurs revers successifs.

Pourtant, avec la double attribution à Paris et Los Angeles, certaines voix s’élèvent à nouveau en Espagne pour que Madrid présente sa candidature pour les JO de 2032. Ce serait alors une façon de marquer le coup pour les quarante ans de l’événement barcelonais, qui avait à l’époque été une vitrine de l’Espagne nouvelle. Alors, les Jeux olympiques d’été de 2032 à Madrid, une bonne idée ? L’on est en droit d’en douter. L’ancien porte-parole du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) à la mairie de la capitale, Jaime Lissavetzki, qui a toujours été un chaud partisan de l’organisation de cette manifestation, pense que le moment est venu pour les Madrilènes de soutenir une nouvelle candidature, qui pourrait cette fois-ci être, selon lui, couronnée de succès. Les doutes économiques qui pesaient sur l’Espagne il y a quelques années semblent en effet se dissiper à la faveur de la reprise constatée depuis 2014.

ana_botella_madrid2020_getty_080913
L’ancien maire de Madrid, Ana Botella (à droite au premier plan), et l’ancien président de la Communauté de Madrid, Ignacio González (à gauche au premier plan), lors de leur déplacement à Buenos Aires, en septembre 2013, pour défendre une dernière fois la candidature olympique de la capitale espagnole (photographie : Getty et Zoom News)

Pourtant, personne à Madrid ne semble vraiment emballé par l’idée. Il y a fort à parier que le soutien populaire sera cette fois-ci bien moindre tant les Espagnols sont échaudés par les derniers échecs et ne croient dans leur majorité plus aux possibilités de la capitale de l’emporter dans la course olympique. Par ailleurs, il n’existe plus de consensus institutionnel autour de la question, contrairement à ce que l’on avait pu constater pour les candidatures aux JO de 2012, de 2016 et de 2020. L’on ignore ce que le gouvernement de Mariano Rajoy penserait d’une telle idée (même s’il est probable qu’il l’approuve), de même que le gouvernement régional de Cristina Cifuentes (PP). Quant à la municipalité, détenue par la liste Maintenant Madrid (soutenue par Podemos), elle a déjà fait savoir qu’elle avait d’autres priorités et ne comptait pas dépenser de l’argent dans une candidature incertaine. Le coût de cette possible candidature, le temps à attendre avant la désignation de la ville-hôte et la frustration qui pourrait être celle des Madrilènes si leur ville échoue à nouveau semblent en effet rédhibitoires.

De fait, la reconversion du stade olympique de La Peineta, qui sera inauguré à la rentrée 2017, en stade Wanda Metropolitano, désormais réservé au club de football de l’Atlético Madrid, montre bien que plus personne dans la capitale ne réclame ni n’espère des JO avant très longtemps. Par ailleurs, même si les candidatures se raréfient de plus en plus en raison de coûts d’organisation exorbitants (dont on peut se demander si l’Espagne voudrait vraiment les assumer), de nombreux autres pays (Inde, Afrique du Sud, Italie, Allemagne, etc.) sont désormais sur les rangs pour organiser les Jeux olympiques et les chances de Madrid ne sont pas forcément très élevées.

Pour toutes ces raisons, et quand bien même nous aimerions ardemment voir un jour les JO avoir lieu dans la très belle ville de Madrid, la candidature de la capitale pour ceux de 2032 est une très mauvaise idée. Et pour ceux de 2036 aussi, d’ailleurs.

Source : http://www.esdiario.com/elsemanaldigital/797993094/Madrid-2-Juegos-Olimpicos.html

5 réflexions sur “Les Jeux olympiques à Madrid en 2032, une bonne idée ?

  1. La question à mon avis ne se pose pas dans des termes <>. Actuellement pour des questions économiques les priorités sont ailleurs il me semble. Les espagnols par nature ne sont pas plus royaliste que le roi. Leur qualité de vie et leur bien être perdu depuis la crise de 2008 à terriblement remis en question leur points de vues sur beaucoup de certitudes. Les efforts collectifs demander à chaque espagnole démontre leur niveau d’adaptabilité aux circonstances économiques. Leur amabilité et leur gentillesse inégalable en fait un peuple admiratif.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s