aragon_teruel_cementerio-kvF--620x349@abc
Un cimetière de la ville aragonaise de Teruel (photographie : Fabián Simón et ABC)

J’ai consacré sur ce blog de nombreux articles au problème du déclin démographique de l’Espagne, qui est l’un des principaux défis du pays à moyen et long terme. Ce déclin démographique touche notamment des zones rurales déjà peu peuplées à la base, dont la saignée s’accentue depuis plusieurs décennies en raison du faible taux de natalité en Espagne et de l’exode rural que connaît le pays. La province de Teruel, située dans le Sud de l’Aragon, en est l’un des meilleurs exemples puisque le vieillissement accéléré dans la zone fait que la région, qui regroupe 0,29 % de la population espagnole totale, concentre 0,4 % de ses décès.

L’effondrement de la natalité et le départ des jeunes vers des provinces plus favorisées et urbanisées ont fait grimper la moyenne d’âge jusqu’à 46 ans dans la province de Teruel (contre 43 ans en moyenne dans tout le pays). L’un des signes les plus visibles de ce dépeuplement est probablement la multiplication des entreprises de pompes funèbres : il y a 48 établissements de ce type rien que dans la ville de Teruel et 27 autres dans le reste de la province. La capitale de la province a compté en 2016 une moyenne de 31 décès par semaine – soit 24 % de plus que Saragosse, ville pourtant bien plus peuplée.

Source : http://www.abc.es/espana/aragon/abci-provincia-teruel-potencia-nacional-funerales-201706240115_noticia.html

3 réflexions sur “La province de Teruel, symbole de l’hiver démographique espagnol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s