sala-banco-de-espana
La salle de réunion du directoire de la Banque d’Espagne (photographie : El debate de hoy)

Au cours du premier trimestre de l’année 2017, la dette de l’ensemble des administrations publique de l’Espagne a enregistré une nouvelle augmentation, tant et si bien qu’elle dépasse une fois de plus les 100 % du produit intérieur brut pour s’établir exactement à 100,4 %, soit 1 129 milliards d’euros environ. En d’autres termes, la richesse produite durant toute une année chez notre voisin ne suffirait pas à rembourser ce que doit l’État dans son ensemble à ses créanciers privés. Ce constat pose évidemment la nécessité d’une décote au moins partielle, sinon totale sur cette dette publique, qui ne décroît que marginalement pour le moment en dépit de plusieurs années de croissance du PIB.

Cette dette publique avait clôturé l’année 2016 à un niveau de 99,4 % du PIB mais le record, établi au premier trimestre de l’année dernière avec 101,2 %, n’a fort heureusement pas été battu. C’est l’administration centrale qui représente l’essentiel de cette somme, avec un peu plus de 814 milliards d’euros, suivie des communautés autonomes avec près de 280 milliards d’euros. Les entités locales (provinces, comarques, municipalités, etc.) sont les seules à avoir fait baisser le niveau de leur dette publique.

Source : https://www.elimparcial.es/noticia/178641/economia/la-deuda-publica-escala-otros-21.000-millones-hasta-marzo-y-se-situa-en-el-1004-del-pib.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s