951_1342521805131
Luis María Linde, gouverneur de la Banque d’Espagne depuis 2012 (photographie : Congrès des députés)

Très dépendante de l’État central espagnol, notamment via le Fonds de Liquidité aux Autonomies (FLA) – qui permet aux différentes régions espagnoles de s’endetter à des taux très faibles (voire nuls) auprès du Trésor public espagnol quand elles ne peuvent plus le faire auprès des marchés financiers -, la Catalogne a terminé l’année 2016 avec une dette publique totale d’un peu plus de 75 milliards d’euros. Sur cette somme, près de 9 milliards d’euros correspondent à des dettes contractées auprès d’organismes financiers espagnols privés.

Mais environ 66 % de cet endettement (soit un peu plus de 50 milliards d’euros) sont liés à l’État espagnol et donc, in fine, à la Banque d’Espagne. De façon globale, les communautés autonomes espagnoles dépendent toujours plus de l’État central pour leur financement et la Catalogne n’échappe pas à la règle. Le vice-président de la Généralité, Oriol Junqueras, a déjà fait savoir qu’il poursuivrait l’odieux chantage auquel sont habitués les séparatistes en menaçant de ne pas rembourser cette dette si l’État refuse d’accepter l’idée d’une indépendance de la région. Cela en dit en tout cas long sur les capacités de financement propres d’une Catalogne hypothétiquement indépendante.

Source : http://www.mediterraneodigital.com/finanzas/finanzas2/el-banco-de-espana-avisa-el-estado-cubre-ya-el-66-de-la-deuda-de-cataluna.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s