1280px-ValleDeLosCaidos_Crypt_Central_nave_Statue
L’une des statues de la nef centrale du Valle de los Caídos (photographie : Håkan Svensson et Wikipedia)

Construit entre 1940 et 1958 dans la vallée de Cuelgamuros, à San Lorenzo de El Escorial (Communauté de Madrid), le mausolée du Valle de los Caídos (littéralement, « vallée de ceux qui sont tombés » ou « vallée de ceux qui sont morts ») devait à l’origine servir, selon les plans de Francisco Franco, à honorer la mémoire des combattants nationalistes de la Guerre civile (1936-1939) puis, plus globalement, de tous ceux qui avaient perdu leur vie dans le conflit. Toujours ouverte aux visites, la vaste basilique construite à flanc de montagne a été édifiée par des prisonniers républicains dans des conditions catastrophiques et beaucoup sont d’ailleurs morts durant la construction.

Depuis le vote par le Congrès des députés (chambre basse des Cortes, le Parlement espagnol), en 2007, de la Loi sur la mémoire historique, lancée par le gouvernement de José Luis Rodríguez Zapatero, le monde politique espagnol s’est emparé des nombreuses polémiques qui entourent ce site. Comment rendre hommage à ceux qui sont morts pour l’ériger ? Que faire du tombeau de Francisco Franco et de celui de José Antonio Primo de Rivera (fondateur de la Phalange, organisation d’inspiration fasciste qui a structuré durant un temps le régime franquiste) ? Ne faudrait-il pas transférer la dépouille de ces deux personnalités vers un cimetière classique ? Comment faut-il organiser les visites publiques de ce bâtiment monumental ?

Une récente proposition de loi qui émane des députés du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) prône le transfert des restes de Francisco Franco dans un autre lieu de repos mais cette idée est loin de faire l’unanimité. Si le parti Citoyens y est favorable et a affirmé qu’il votera pour, le Parti populaire (PP) s’y opposera dans sa globalité, dénonçant un « usage partisan » de ce lieu de mémoire. Plus surprenant, Podemos et la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) ne veulent pas soutenir cette proposition, puisque ces partis l’estiment insuffisante, et ils veulent y adjoindre plusieurs amendements que refuse de son côté la formation Citoyens.

C’est aujourd’hui même, jeudi 11 mai, que que doit être votée ou rejetée cette loi qui divise donc profondément l’arc politique espagnol et, plus précisément, la gauche de ce spectre.

Sources : https://www.elimparcial.es/noticia/177420/nacional/el-gobierno-aprueba-hoy-sacar-los-restos-de-franco-del-valle-de-los-caidos.html et http://www.elmundo.es/espana/2017/05/09/5911f76be2704eea608b45e5.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s