HUGH THOMAS-ENTREVISTA
Hugh Thomas s’était notamment intéressé à la Guerre civile espagnole et à l’Empire hispanique (photographie : El Periódico)

C’est le samedi 6 mai que le célèbre hispaniste britannique Hugh Thomas, qui avait 85 ans, a été retrouvé mort dans sa maison de Londres. Il s’était fait connaître du milieu en 1961 avec son ouvrage intitulé La Guerre civile espagnole, publié par la célèbre maison Ruedo Ibérico, avant de s’intéresser à l’expansion coloniale de notre voisin pyrénéen. En 1994, il faisait ainsi éditer La Conquête du Mexique puis L’Empire espagnol, de Colomb à Magellan en 2003, L’Empire espagnol de Charles Quint en 2010 et Le Maître du monde : Philippe II et son Empire en 2013. Il a également consacré une partie de ses recherches à Cuba et au Venezuela.

Né à Windsor en 1931, il commence ses études à l’Université de Cambridge, où il obtient une licence, avant de s’installer à Paris, où il s’inscrit à la Sorbonne. En 1971, il publie Cuba, la recherche de la liberté, alors qu’il est professeur à l’Université de Reading. Engagé aux côtés de Margaret Thatcher, il collabore au journal conservateur espagnol ABC et sa célébrité en Espagne lui permet de recevoir de nombreuses récompenses : l’ordre d’Isabelle-la-Catholique, l’ordre d’Alphonse-X-le-Sage ou encore le prix Joaquín-Romero-Murube.

Source : http://www.abc.es/cultura/abci-muere-hugh-thomas-hispanista-mejor-conto-guerra-civil-espanola-201705072257_noticia.html#ns_campaign=rrss-inducido&ns_mchannel=abc-es&ns_source=tw&ns_linkname=noticia.foto&ns_fee=0

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s