140616-N-BS486-608
Le navire américain USS Ross à son entrée dans la base navale de Rota (photographie : Navy Line)

Ce vendredi 7 avril, les États-Unis d’Amérique, sur ordre de leur président, Donald Trump, ont bombardé la base militaire aérienne syrienne d’Al-Chaayrate dans le cadre de la guerre que connaît le pays depuis 2011. Cette décision, très commentée au niveau international, a été réalisée par deux destroyers de la marine américain, l’USS Ross et l’USS Porter, déployés en mer Méditerranée et dont le port d’attache habituel est Rota, ville andalouse où se situe une base américaine.

Le lancement de ces missiles Tomahawk par des navires qui ont droit de cité chez notre voisin pyrénéen, dans le cadre d’une guerre dans laquelle il n’a pas à prendre parti, rappelle donc l’impérieuse nécessité pour Madrid de se dégager de l’OTAN et de cesser d’ouvrir ses ports aux bâtiments américains.

Source : http://abcblogs.abc.es/tierra-mar-aire/public/post/rota-tomahawk-siria-trump-21160.asp/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s