maillorioja-k3m--620x349@abc
Le coordinateur général du Parti populaire, Fernando Martínez-Maíllo (au centre), en compagnie du nouveau président de la fédération du PP dans La Rioja, José Ignacio Ceniceros (à gauche), et de sa rivale malheureuse, Concepción Gamarra (dite « Cuca » Gamarra) – Photographie : EFE et ABC

Après la réélection triomphale et sans surprise de Mariano Rajoy à la tête du Parti populaire national, la formation actuellement au pouvoir en Espagne a lancé un vaste processus de rénovation des dirigeants de ses fédérations régionales dans le cadre de nouvelles élections à deux tours. Dans l’ensemble, ces scrutins se sont déroulés sans grand souci, même si certaines fédérations ont vu des personnalités parfois très fortes s’entredéchirer.

Les résultats de ces congrès sont les suivants :

  • En Andalousie, Juan Manuel Moreno (dit « Juanma » Moreno) reste à la tête du PP régional ;
  • En Aragon, Luis María Beamonte remplace Luisa Fernanda Rudi à la tête du PP régional ;
  • Aux Canaries, Asier Antona reste à la tête de la fédération régionale ;
  • En Cantabrie, María José Sáenz de Buruaga remplace Ignacio Diego après l’avoir battu à quatre voix près ;
  • En Castille-La Manche, María Dolores de Cospedal, actuelle ministre espagnole de la Défense et secrétaire générale du PP, est réélue sans souci à un poste qu’elle occupe depuis 2006 ;
  • En Castille-et-León, Alfonso Fernández Mañueco, favori du PP, succède à l’actuel président de la région, Juan Vicente Herrera, qui avait décidé de ne pas cumuler ce poste avec celui de président de la fédération régionale du Parti populaire ;
  • En Catalogne, Xavier García Albiol n’a aucun mal à succéder à Alicia Sánchez-Camacho ;
  • À Ceuta, le maire-président Juan Jesús Vivas est réélu triomphalement ;
  • Dans la Communauté de Madrid, Cristina Cifuentes, actuelle présidente de la région, s’impose sans peine à la tête du PP régional ;
  • En Navarre, Ana Beltrán devient la nouvelle présidente de la fédération régionale du PP ;
  • Dans la Communauté de Valence, Isabel Bonig est reconduite à un poste qu’elle occupe depuis 2015 ;
  • En Estrémadure, José Antonio Monago, qui avait présidé la région de 2011 à 2015, reste à la tête du PP régional ;
  • En Galice, Alberto Núñez Feijóo reste en poste ;
  • Dans les îles Baléares, Gabriel Company (dit « Biel » Company) défait l’ancien président régional, José Ramón Bauzá ;
  • Dans La Rioja, José Ignacio Ceniceros, actuel président régional, triomphe du maire de Logroño, Concepción Gamarra (dite « Cuca » Gamarra), et succède à Pedro Sanz ;
  • À Melilla, Juan José Imbroda n’a aucun mal à rester en poste ;
  • Au Pays basque, Alfonso Alonso, ancien ministre de la Santé, des Services sociaux et de l’Égalité, est réélu triomphalement ;
  • Dans les Asturies, Mercedes Fernández reste en place ;
  • Et enfin, dans la Région de Murcie, l’actuel président de la Junte, Pedro Antonio Sánchez, qui connaît des démêlés avec la justice et des soucis avec ses partenaires de gouvernement, est cependant réélu sans aucun problème.

L’objectif est désormais pour Mariano Rajoy et ses « barons » régionaux de reconquérir certaines communautés autonomes, notamment celles qu’il a perdues en 2015, comme la Communauté de Valence.

Source : http://www.abc.es/espana/abci-pp-salda-cierre-filas-congresos-pero-admite-desgaste-interno-201704022307_noticia.html

Advertisements

Une réflexion sur “Le Parti populaire rénove ses fédérations régionales

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s