3871153
Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy (au centre, légèrement à gauche), en compagnie de la vice-présidente du gouvernement, ministre de la Présidence et des Administrations territoriales, Soraya Sáenz de Santamaría (au centre, légèrement à droite) et de plusieurs présidents de communauté autonome (de gauche à droite, Miguel Ángel Revilla, président de la Cantabrie ; Alberto Núñez Feijóo, président de la Galice ; Susana Díaz, présidente de l’Andalousie ; et Javier Fernández, président de la Principauté des Asturies) – Photographie : RTVE

Il fallait s’y attendre, car c’est l’une des tares du système des communautés autonomes en Espagne : après l’annonce, ce mardi 28 mars, d’importants investissements publics réalisés par l’État en Catalogne, les autres autonomies espagnoles demandent elles aussi davantage de dépenses en matière d’infrastructures à la faveur de la reprise économique. Le premier à monter au créneau a été Alberto Núñez Feijóo (Parti populaire), président de la Junte de Galice, qui a notamment exprimé son désir de voir prochainement s’achever les travaux du TGV entre Madrid et sa région – ce qui devrait être le cas en 2019. De son côté, Joaquim Puig, dit « Ximo » Puig (Parti socialiste ouvrier espagnol), président de la Communauté de Valence, a transmis au gouvernement central sa volonté de voir respectée la « justice et l’équité » entre communautés autonomes. Il faut dire que les gouvernements régionaux valenciens successifs se sont régulièrement plaints, à juste titre, du fait que leur communauté autonome était régulièrement sous-financée en matière d’infrastructures. L’opposition au gouvernement régional de Ximo Puig, incarnée par Isabel Bonig (PP), espère elle aussi un geste.

Susana Díaz (PSOE), présidente de l’Andalousie, Miguel Ángel Revilla (Parti régionaliste de Cantabrie), président de la Cantabrie, ou Guillermo Fernández Vara (PSOE), président de l’Estrémadure, ont aussi salué les investissements futurs de Madrid en Catalogne tout en exprimant leur souhait de voir de l’argent frais affluer de la capitale. Ces exigences ont forcé Mariano Rajoy, en déplacement officiel à Malte le 29 mars, à promettre de façon générale des investissements dans les infrastructures de toutes les autonomies.

Sources : http://www.abc.es/espana/abci-resto-comunidades-piden-equidad-inversion-201703290201_noticia.html et http://www.elespanol.com/espana/politica/20170329/204480216_0.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s