1490807021_613646_1490853086_noticia_fotograma
Le ministre espagnol des Finances et des Administrations publiques, Cristóbal Montoro (au centre), en compagnie des représentants syndicaux Miguel Borra, Julio Lacuerda et Javier Jiménez, le mercredi 29 mars 2017 (photographie : Víctor Sainz, Atlas et El País)

Dans le cadre des négociations pour la modification du budget national pour l’année 2017 mais aussi dans le cadre des nouvelles politiques économiques du gouvernement espagnol, l’agenda social de Mariano Rajoy et de ses ministres devient un peu plus fourni. C’est ainsi que ce mercredi 29 mars 2017, le ministre des Finances et des Administrations publiques, Cristóbal Montoro, a signé un très important accord avec les trois syndicats représentatifs de la fonction publique, dont les délégués étaient à l’occasion Miguel Borra (Centrale syndicale indépendante et des Fonctionnaires, CSIF), Julio Lacuerda (Union générale des Travailleurs, UGT) et Javier Jiménez (Commissions ouvrières, CCOO). L’objectif de ce pacte est de réduire jusqu’à 8 % le taux de contrats temporaires parmi les fonctionnaires, alors que ce taux a atteint des sommets suite à la crise économique de 2008 (23 %).

Concrètement, le gouvernement espagnol s’est engagé à recruter 250 000 nouveaux fonctionnaires dans les prochaines années afin de soulager certains secteurs très touchés par cette précarité comme la police, la santé publique, les services sociaux ou l’enseignement. Cette année, 67 000 nouveaux postes seront ainsi ouverts outre-Pyrénées. L’objectif du gouvernement est, à terme, de parvenir à un accord salarial avec les syndicats.

Quant au budget de l’État, il vient de recevoir un soutien décisif de la part du parti Citoyens, dont le président, Albert Rivera, est lui aussi parvenu à un accord avec le président du gouvernement. Ce mercredi 29 mars, les deux hommes ont en effet modifié la proposition initiale de budget national afin d’en renforcer le volet social. Il s’agira d’ajouter à ce budget 1,65 milliard d’euros de dépenses, dont 500 millions financeront un complément salarial pour les jeunes travailleurs ; 480 millions viendront soutenir les travailleurs indépendants ; 340 millions serviront à lutter contre la pauvreté des enfants dans le pays ; et 230 millions viendront renforcer le système des congés parentaux. L’accord global entre Rivera et Rajoy sur l’ensemble du budget devrait avoisiner 4 milliards d’euros de dépenses supplémentaires.

Sources : http://politica.elpais.com/politica/2017/03/29/actualidad/1490813199_281600.html et http://economia.elpais.com/economia/2017/03/29/actualidad/1490807021_613646.html

Advertisements

Une réflexion sur “L’agenda social du gouvernement espagnol devient plus fourni

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s