entienden-Mariano-Rajoy-Angela-Merkel_446066721_40366847_1024x850
Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy (à gauche), aux côtés de la chancelière allemande, Angela Merkel (photographie : La Información)

Les années 2012, 2013 et 2014 ont été marquées par un singulier rapprochement diplomatique, politique et économique entre l’Espagne et l’Allemagne, dont Madrid pensait pouvoir tirer de substantiels avantages sur la scène européenne si l’orthodoxie budgétaire germanique était suivie à la lettre. Les récentes déconvenues de Luis de Guindos, ministre de l’Économie, de l’Industrie et de la Compétitivité, dans sa tentative de devenir président de l’Eurogroupe, et plus globalement une sensation de frustration de la part de l’Espagne à l’égard d’un partenaire qu’elle pensait fiable mettent peu à peu en pièces cet « axe Merjoy » tant vanté par certains.

Face aux multiples blocages (terminaux ?) dont l’Union européenne souffre à l’heure actuelle, Angela Merkel veut proposer aux principaux autres membres de l’organisation (France, Italie et Espagne) une « union à plusieurs vitesses » placée en dehors du contrôle de la Commission européenne. Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a toutefois bien fait comprendre en coulisses à la chancelière allemande que cette voie vers une plus grande « fédéralisation » de quelques pays ne lui convenait pas. Un revers pour la diplomatie germanique, qui comptait s’appuyer sur le récent sommet exceptionnel de Versailles et sur le sommet de Rome organisé pour les 60 ans du traité fondateur de la Communauté économique européenne, pour parvenir à ses fins.

Une première rébellion de Madrid contre Berlin, que l’on espère durable et ferme.

Source : http://blogs.cincodias.com/la_ue_del_reves/2017/03/rajoy-no-a-merkel.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s