1447070971_735831_1447073278_noticia_normal
Le Madrilène Juan de la Cierva y Hoces avec son Oscar reçu en 1970 (photographie : Carlos Rosillo et El País)

Bien avant Pedro Almodóvar, Javier Bardem ou Penélope Cruz, le premier Oscar jamais reçu par un Espagnol est le fruit d’un long travail technique réalisé par Juan de la Cierva y Hoces, né à Madrid en 1929. Encore tout jeune homme, à dix-huit ans à peine, il se fait remarquer dans la capitale espagnole car c’est un passionné des courses équestres de l’hippodrome de la Zarzuela et il invente une technique photographique révolutionnaire qui permet de déterminer l’ordre d’arrivée des cavaliers. Cette technique, alors baptisée registrador de llegadas (littéralement, « enregistreur d’arrivées »), est l’ancêtre de ce que nous appelons aujourd’hui photo-finish. Il vend cette technique à la firme suisse Omega, qui travaille toujours de nos jours pour les Jeux olympiques.

Après un passage par Cuba, il conçoit en 1963 une caméra appelé Dynalens, dotée d’un stabilisateur optique qui permet de filmer des scènes en mouvement avec beaucoup plus de précision. C’est le film de guerre américain Tora! Tora! Tora! qui s’en sert pour la première fois et, en 1970, l’Académie américaine du Cinéma récompense Juan de la Cierva avec un Oscar.

Source : http://www.secretosdemadrid.es/un-invento-de-cine-la-historia-del-primer-oscar-espanol/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s