ana-magaldi-efe
Le procureur en chef de Barcelone, Ana Magaldi (photographie : Libertad Digital)

Les pressions sur toute personne qui ose contester le sacro-saint indépendantisme catalan se poursuivent et s’accentuent. La justice s’était déjà officiellement plainte des manifestations parrainées par la Généralité de Catalogne devant le Tribunal supérieur de Justice de Catalogne (TSJC) afin de soutenir Artur Mas, Irene Rigau et Joana Ortega, mis en examen pour prévarication et désobéissance.

Désormais, c’est la procureur en chef (fiscal jefe) de Barcelone, Ana Magaldi, qui a révélé qu’elle avait été copieusement insultée par des énergumènes adeptes de la grande démocratie séparatiste. Elle a ainsi déclaré aux médias : « L’on m’a insultée. L’on m’a traitée de merde, de fasciste, l’on m’a dit que j’étais une merde, l’on m’a dit « va-t-en de Catalogne », « dehors » ». Elle a par ailleurs expliqué qu’elle a également été prise à parti à la sortie des tribunaux et qu’elle avait entendu des chants du type « Dehors, dehors, dehors la justice espagnole ».

Le processus indépendantiste, si pacifique et tolérant aux dires de ses chantres, poursuit donc son chemin parsemé de pétales de rose et d’amour.

Source : http://www.abc.es/espana/catalunya/politica/abci-fiscal-jefe-barcelona-llamaron-mierda-fascista-vete-cataluna-fuera-201702141109_noticia.html

Publicités

Une réflexion sur “Le procureur en chef de Barcelone dénonce à son tour les pressions indépendantistes à son encontre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s