embajada-espana-usa
L’ambassade d’Espagne à Washington (photographie : Esjobs)

Ainsi que je l’évoquais précédemment dans un article de ce blog, le ministre espagnol des Affaires étrangères et de la Coopération, Alfonso Dastis, va renouveler cette année le personnel de premier plan de nombreuses ambassades et représentations du pays à travers le monde. Un travail nécessaire étant donné les nombreuses vacances qui se sont accumulées entre 2015 et 2016, lorsqu’aucun gouvernement de plein droit n’exerçait le pouvoir dans le pays.

C’est ainsi que certains nouveaux représentants ont déjà pris leurs fonctions : Pablo García-Berdoy (ancien ambassadeur à Berlin) en tant qu’envoyé auprès des institutions européennes ; María Victoria Morera, en tant qu’ambassadrice à Berlin (elle dirigeait auparavant le département des Relations bilatérales avec les pays de l’Union européenne) ; Jesús Gracia (ancien secrétaire d’État à la Coopération internationale et à l’Amérique ibérique) est devenu ambassadeur à Rome ; Cecilia Yuste occupe le même poste en Belgique, après avoir été directrice générale de l’Organisation internationale du Développement ; Mabel Vicandi est désormais ambassadrice à Oslo ; et Teresa Orjales, jadis directrice du cabinet de Jesús Posada lorsque ce dernier était président du Congrès des députés, occupe la tête de l’ambassade d’Espagne en Estonie.

Reste désormais la nomination de plusieurs ambassadeurs espagnols à l’étranger à confirmer : Ignacio Ybáñez (ancien secrétaire d’État aux Affaires étrangères) en Russie ; Carlos Bastarreche à Londres ; José Ramón Barañano en Inde ; Pablo Gómez de Olea (ancien directeur général pour l’Amérique ibérique) doit s’installer à Bogotá ; Aurora Díaz Rato à Berne ; Guillermo López Mac-Lellan en Guinée équatoriale, etc. Certaines ambassades, de leur côté, ne connaissent pas encore le nom de leur futur directeur, même si les rumeurs vont bon train : Manuel Gómez-Acebo (actuel directeur pour l’Afrique, la Méditerranée et le Proche Orient) devrait aller en Arabie saoudite ; José Matres, aujourd’hui ambassadeur au Mali, est pressenti pour l’Indonésie ; ou encore Álvaro Salas, qui devrait aller au Bangladesh. Carlos Abella, qui occupe depuis cinq ans la Direction générale des Relations internationales du ministère de l’Intérieur, attend encore sa nomination en Équateur, tout comme l’ancien ministre de la Défense, Pedro Morenés, qui doit être nommé à Washington.

D’autres noms complètent cette valse des ambassades : Gabriel Busquets en Suède ; Luis Belzuz en Slovaquie ; Manuel de la Cámara en Finlande ; José María Ferré au Liban ; Antonio Álvarez Barthe aux Émirats arabes unis ; Emilio de Miguel en Thaïlande, etc.

Source : http://abcblogs.abc.es/luis-ayllon/public/post/coctel-de-embajadas-i-dastis-cubre-las-vacantes-16669.asp/

Publicités

2 réflexions sur “Alfonso Dastis commence à renouveler le personnel diplomatique espagnol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s