_rajoy_2375b946
Mariano Rajoy et François Hollande lors de la visite de ce dernier à Madrid, en janvier 2014 (photographie : AFP – Diario de Navarra)

Après plus de 300 jours passés sans gouvernement de plein droit, véritablement en exercice, l’Espagne s’apprête à renouer avec un agenda international digne de ce nom, même s’il ne faudra pas attendre de miracle de la part de son actuel président du gouvernement, Mariano Rajoy.

Certains rendez-vous sont officiellement fixés. C’est ainsi que le 28 janvier prochain, le chef de l’exécutif se rendra à Lisbonne afin de participer à la réunion des dirigeants des pays d’Europe méditerranéenne – la deuxième en son genre après celle réalisée à Athènes le 9 septembre 2015 et à laquelle Rajoy n’avait pas assisté. Il y retrouvera notamment le président de la République française, François Hollande ; le premier ministre du Portugal, António Costa ; le président du Conseil italien des ministres, Paolo Gentiloni ; le premier ministre de Malte, Joseph Muscat ; ou encore le premier ministre de Chypre, Níkos Anastasiádis. Mariano Rajoy devrait aussi recevoir à Madrid au cours du mois de janvier son homologue italien et son homologue irlandais, Enda Kenny, qui a lui aussi pu se maintenir en poste après de complexes tractations.

Le 3 février, à Malte, le président du gouvernement espagnol assister à un énième sommet de l’Union européenne, qui traitera des conséquences de la future sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. En mars, les institutions européennes seront (malheureusement) toujours à l’honneur avec un conseil européen le 9 et le 10 ainsi qu’une réunion exceptionnelle le 25 mars à Rome pour célébrer le 60e anniversaire du traité signé dans cette ville. Rajoy sera à nouveau à Bruxelles en juin (22 et 23), en octobre (19 et 20) et décembre (14 et 15).

En juillet, Mariano Rajoy se rendra, en tant que chef de gouvernement d’un invité permanent, au sommet du G20 qui aura lieu à Hambourg. Il s’agira sans doute de la première fois qu’il croisera Donald Trump, à moins que ce dernier ne se rende à Bruxelles pour l’inauguration du nouveau siège de l’OTAN.

Par ailleurs, Angela Merkel doit en théorie se rendre à Madrid cette année pour une visite de travail, tandis que Rajoy devrait être présent en octobre au Salvador pour assister au sommet des dirigeants de l’Union européenne et de la Communauté des États latino-américains et caribéens (CELAC). Il devrait également se rendre au cours de l’année 2017 au Brésil, en Argentine et à Cuba, même si aucune date n’a été définie pour le moment.

Source : http://cincodias.com/cincodias/2017/01/01/economia/1483270158_667040.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s