Alors que l’année consacrée à Miguel de Cervantes, à l’occasion du quatrième centenaire de sa disparition, touche à sa fin, l’archiviste Jesús Villalmanzo a découvert dans les Archives du Royaume de Valence une nouvelle signature inédite et authentique du génial écrivain. Jusqu’à présent, seule une dizaine de signatures certifiées de l’écrivain nous était parvenue.

Cette signature est apposée au bas d’une déclaration judiciaire datée de 1581 et écrit en langue valencienne. Les réponses et affirmations de Cervantes sont naturellement formulées en espagnol avant qu’un officier de justice n’en fasse la traduction. Miguel de Cervantes réalise cette déclaration dans le cadre d’une sombre affaire de meurtre présumé qui se produit en 1580 : un jeune pêcheur de Majorque nommé Jeroni Planelles disparaît dans la ville de Valence. Les commerçants majorquins demandent alors pour défendre l’un des leurs le témoignage de l’auteur de Don Quichotte. En 1581, le jeune pêcheur réapparaît finalement et ses assassins supposés sont libérés.

Source : http://www.abc.es/cultura/libros/abci-aparece-valencia-firma-mas-antigua-cervantes-201612110113_noticia.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s