759_278_79478
Les eaux du lac Tana, où naît le Nil Bleu (photographie : Voyage Éthiopie)

Oublié durant des siècles, le nom de Pedro Páez connaît à partir de 2014 une nouvelle postérité avec la publication de son Histoire de l’Éthiopie, importante œuvre au contenu géographique et scientifique qui rend compte de ses explorations. Missionnaire jésuite né à Olmeda de las Fuentes, non loin de Madrid, en 1564, il est le premier Européen à consommer du café ainsi que le premier Occidental à être parvenu aux sources du Nil Bleu, le 21 avril 1613 – soit 152 ans avant l’Écossais James Bruce, qui était auparavant considéré comme son découvreur « officiel ».

Considéré dans le monde anglo-saxon comme une sorte de précurseur de Charles Darwin étant donné le contenu scientifique de son ouvrage, Pedro Páez commence par voyager à Goa, comptoir portugais des Indes, avant d’être capturé par les Arabes. Averti de sa captivité par l’excellent réseau d’espions dont disposait l’Espagne de l’époque, le roi Philippe II fait libérer l’ecclésiastique, qui décide de prêcher le catholicisme parmi les Abyssiniens. C’est dans l’actuelle Éthiopie qu’il fait la découvert des sources du Nil Bleu, qui conflue avec le Nil Blanc à Khartoum, dans l’actuel Soudan, pour former le Nil.

Source : http://www.abc.es/cultura/20140312/abci-pedro-paez-etiopia-nilo-201403122248.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s