Parmi les effets économiquement et socialement dévastateurs liés à la crise qui a touché l’Espagne à partir de 2008, l’appauvrissement de familles entières, dont tous les membres adultes étaient ou sont encore au chômage, est l’un des plus graves. Cet appauvrissement parfois extrême concerne notamment les enfants, ainsi que le souligne à son tour Eurostat (organisme chargé de la collecte, de l’analyse et de la publication des statistiques de l’Union européenne).

Concrètement, en 2015, un enfant espagnol sur trois (précisément 34,4 %) risquait de tomber dans la grande pauvreté ou l’exclusion sociale, soit 2,9 millions d’enfants (sur une population totale de 46 millions d’Espagnols). C’est environ 100 000 enfants supplémentaires par rapport au chiffre de 2010 (33,3 % de la population infantile totale).

La moyenne de l’Union européenne s’établissait en 2015 à 26,9 %. Seules la Roumanie (46,8 %), la Bulgarie (43,7 %), la Grèce (37,8 %) et la Hongrie (36,1 %) faisaient pire que l’Espagne en la matière.

Source : http://www.abc.es/sociedad/abci-espana-quinto-pais-mas-ninos-riesgo-pobreza-o-exclusion-social-201611161515_noticia.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s