Ce sont pas moins de 450 à 550 millions personnes (selon les différentes estimations) qui ont l’espagnol pour langue maternelle dans le monde, soit 7,8 % de la population mondiale. Seul le mandarin est plus parlé en tant que langue maternelle, mais l’espagnol s’impose largement devant le russe, le français ou l’allemand.

Or, en 2050, les États-Unis d’Amérique deviendront le premier pays hispanophone au monde (ils sont actuellement deuxièmes dans ce classement, derrière le Mexique mais devant l’Espagne), notamment grâce aux 50 millions de locuteurs de l’espagnol parmi les Latinos. Le taux de croissance végétative de ces derniers est supérieur à celui du reste de la population, ce qui semble assurer une pérennité (au moins relative) de la langue espagnole outre-Atlantique. Or, ce n’est pas seulement le poids démographique qui joue en la matière mais aussi le poids économique puisque, selon plusieurs études (dont une menée par Telefónica), parler espagnol est un atout évident aux États-Unis. Cette compétence peut en effet supposer jusqu’à 10 % supplémentaires sur le salaire d’un travailleur.

Un des nombreux atouts de la langue espagnole dans le monde actuel…

Source : http://www.icex.es/icex/es/Navegacion-zona-contacto/revista-el-exportador/observatorio2/REP2016670157.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s