C’est Antonio Pradas, secrétaire à la politique fédérale du Parti socialiste ouvrier espagnol, qui a remis les 17 démissions auprès du secrétariat de la formation, à son siège de la rue Ferraz, à Madrid, ce 28 septembre. Le Comité exécutif du PSOE a ainsi choisi la manière forte pour forcer Pedro Sánchez, premier secrétaire du parti, à démissionner suite aux résultats catastrophiques des socialistes aux dernières élections régionales en Galice et au Pays basque. Si la majorité des membres dudit Comité démissionnent en effet, le chef de la formation ne peut plus rester à son poste et doit laisser la main à un premier secrétaire intérimaire.

La manœuvre fait suite à la volonté de Pedro Sánchez de rester aux commandes coûte que coûte, d’abord en convoquant un Congrès fédéral ce samedi 1er octobre, puis en organisant des primaires qui lui auraient probablement été favorables. Il va désormais se produire une bataille juridique entre les partisans du premier secrétaire (qui sont aussi favorables à une alliance avec Podemos et les séparatistes pour pouvoir gouverner l’Espagne) et ses adversaires. Le Comité compte en effet officiellement 35 membres et qu’il faudrait donc 18 démissions pour obliger Sánchez à partir. Néanmoins, trois de ses sièges sont actuellement vacants suite à des décès ou à cause de démissionnaires non remplacés depuis plusieurs mois – ce qui ferait pencher la balance en faveur des adversaires de Pedro Sánchez. Parmi ces derniers, l’on retrouve Carme Chacón, ancien ministre de la Défense ; Micaela Navarro, présidente du PSOE ; Ximo Puig, président régional de la Communauté de Valence ; ou encore Emiliano García-Page, président régional de Castille-La Manche, récemment mis en difficulté par Podemos dans sa communauté autonome.

Si la fin de l’actuel secrétaire général se confirme, le déblocage de la situation politique nationale deviendra peut-être possible – sous réserve…

Sources http://www.abc.es/espana/abci-criticos-ejecutiva-entregaran-17-renuncias-ferraz-para-hacer-caer-sanchez-201609281723_noticia.html et http://politica.elpais.com/politica/2016/09/28/actualidad/1475047479_530114.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s