Pressé par la Candidature d’Unité populaire (CUP), parti séparatiste de « gauche radicale », d’agir en ce sens, le gouvernement régional catalan, dirigé par la coalition Junts pel Sí (« Ensemble pour le Oui »), a fait voter ce 27 juillet au Parlement de la communauté autonome une « feuille de route souverainiste ».

L’exécutif présidé par Carles Puigdemont risque gros, effet, puisqu’il ne peut se maintenir au pouvoir qu’avec les voix de la CUP, qui pourrait le faire chuter à la rentrée prochaine (théoriquement le 28 septembre), lors d’un vote de confiance concernant le budget régional. L’objectif de cette « feuille de route » est de mettre en place un processus constituant visant à « déconnecter » les institutions catalanes du reste de l’Espagne afin de déclarer une indépendance unilatérale.

Le texte voté par le Parlament accuse une fois de plus de manière bien commode le gouvernement central de ne laisser aucune marge de manœuvre à la Catalogne et a encore une fois recours à la fiction du « droit à décider ».

Le gouvernement de Mariano Rajoy va probablement saisir la Cour constitutionnelle pour faire suspendre cette loi. Pourtant, sans application ferme et juste de la loi, qui interdit ce type de décisions et de comportements, par les forces de l’ordre un tel recours sera inefficace et inutile.

Source : http://www.abc.es/espana/abci-aprobado-parlament-201607271412_noticia.html

Une réflexion sur “Le Parlement régional catalan va plus loin dans la sédition

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s