Aplausos-Ana-Pastor-presidenta-Congreso_EDIIMA20160719_0237_5
Ana Pastor, ovationnée par son groupe parlementaire après son élection en tant que présidente du Congrès des députés (photographie : Marta Jara – El Diario)

Après plusieurs journées de supputations, de calculs savants et de cabales, c’est finalement la candidate du Parti populaire, Ana Pastor, qui emporte la présidence du Congrès des députés. Élue, comme le veut la règle, le jour de constitution des Cortes, le 19 juillet, elle doit cependant attendre le second tour de scrutin pour l’emporter sur le candidat du Parti socialiste ouvrier espagnol, Francisco López (dit « Patxi » López), président du Congrès sortant, qui ne sera resté en poste que sept mois.

Elle reçoit les 169 voix de la coalition de circonstances composée du PP et du parti Citoyens, qui ont passé un pacte la veille du vote, tandis qu’au second tour, Patxi López peut compter sur les bulletins de sa formation et sur ceux d’Unidos Podemos (soit 155 députés). Les partis régionalistes et nationalistes présents à la chambre basse (Gauche républicaine de Catalogne, Convergence démocratique de Catalogne, Parti nationaliste basque, Bildu et Coalition canarienne) se sont par ailleurs abstenus au second tour.

Parmi ces formations d’origine régionale, seule la droite séparatiste catalane a présenté un candidat au premier tour en la personne de Francesc Homs, qui a reçu le soutien de 8 députés. Unidos Podemos, de son côté, a misé sur Xavier Domènech, tête de file de sa « confluence » catalane En Comú Podem-Guanyem el Canvi (littéralement, « En commun nous pouvons-Gagnons le Changement »), qui a été choisi par les 71 députés de son parti.

Ana María Pastor Julián, née en 1957 à Cubillos del Pan, dans la province de Zamora (actuelle Castille-et-León), est licenciée de médecine et de chirurgie. Après avoir empoché son diplôme à l’université de Salamanque, elle intègre le grand corps de la Santé publique et de l’Administration sanitaire, puis occupe divers postes dans ce domaine au sein du gouvernement régional galicien. Directrice de la Mutualité générale des Fonctionnaires civils de l’État, elle est élue députée de la province de Pontevedra en 2000 puis occupe divers postes d’ampleur nationale : sous-secrétaire à l’Éducation, à la Culture et au Sport (1999-2000), sous-secrétaire à la Présidence (2000-2001), sous-secrétaire à l’Intérieur (2001-2002), ministre de la Santé et de la Consommation de la seconde législature de José María Aznar (2002-2004), secrétaire exécutive de la Politique sociale du Parti populaire (2004-2008), deuxième vice-présidente du Congrès des députés (2008-2011), coordinatrice à la Participation sociale du Parti populaire (depuis 2004) et enfin ministre de l’Équipement (2011-2016).

Alors que tout la prédestinait ce médecin de formation à occuper le portefeuille de la Santé, finalement octroyé à Ana Mato, elle gère d’une main de fer les investissements publics nationaux en matière d’infrastructures. Son ministère est d’ailleurs marqué par une vague de privatisations consécutive à la politique d’austérité décrétée par le gouvernement Rajoy. Elle doit aussi gérer la faillite de plusieurs autoroutes espagnoles, notamment dans la banlieue de Madrid, et parvient, aux prix de coupes sanglantes, à rendre rentables les principales entreprises nationales de transport (notamment dans le domaine ferroviaire et aérien).

Le Bureau du Congrès des députés est favorable à la droite parlementaire, qui y occupe cinq sièges sur neuf. L’on y retrouve quatre vice-présidents : Ignacio Prendes (dit « Nacho » Prendes), député des Asturies et élu de Citoyens ; Micaela Navarro, présidente du PSOE et députée de la province de Jaén ; Rosa Romero, députée de la province de Ciudad Real et élue du PP ; et Gloria Elizo, présidente de la Commission des Garanties de Podemos et députée de la province de Tolède. Y sont également présents quatre secrétaires : Alicia Sánchez-Camacho, présidente du PP de Catalogne et députée de la province de Barcelone ; Juan Luis Gordo, député de la province de Ségovie et élu du PSOE ; Patricia Reyes, députée de Madrid et élue de Citoyens ; et Marcelo Expósito, député de la province de Barcelone et élu de Podemos.

De son côté, sans surprise, Pío García-Escudero a facilement défait la candidate d’Unidos Podemos, la sénatrice basque Miren Gorrotxategui, pour s’imposer comme président du Sénat pour la troisième fois consécutive avec une majorité absolue de 144 voix. Le Bureau du Sénat est une fois encore favorable à la droite. Ses deux vice-présidents sont désormais Pedro Sanz, sénateur de La Rioja et élu du PP, et Joan Lerma, sénateur de la Communauté de Valence et élu du PSOE. Fait intéressant : les conservateurs ont cédé un siège au Bureau de la chambre haute au Parti nationaliste basque – nul ne sait pour obtenir quelle concession. Les quatre secrétaires du Sénat sont en effet Luis Fernández Aznar, sénateur de Castille-et-León et élu du PP ; María Adelaida Pedrosa (dite « Adela » Pedrosa), sénatrice de la Communauté de Valence et élue du PP ; Juan Carlos Raffo, sénateur d’Andalousie et élu du PSOE ; et María Eugenia Iparragirre, sénatrice du Pays basque et élue du PNV.

Reste désormais à élire le président du gouvernement…

Sources : http://www.abc.es/espana/abci-pastor-nueva-presidenta-congreso-201607191152_noticia.html, http://www.abc.es/espana/abci-pp-presidira-congreso-diputados-gracias-acuerdo-ciudadanos-201607181434_noticia.html et http://www.abc.es/espana/abci-matematicas-para-candidato-pp-no-presida-finalmente-congreso-201607181530_noticia.html

3 réflexions sur “Ana Pastor devient la nouvelle présidente du Congrès des députés

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s